MY TASTY WORLD

« Death Valley » ou la vallée aux mille visages

25 décembre 2016

« Death Valley » ou « Vallée de la Mort » est située dans le Sud-Est de la Californie, dans les comtés d’Inyo et de San Bernardino plus précisément, le long de la frontière du Nevada. Cette région qui représente l’un des sillons les plus profonds dans l’hémisphère Nord et s’enfonce à 86 m sous le niveau de la mer, suscite un vif émoi car elle est source de nombreux mythes et légendes.

Je dois avouer que je m’attendais à découvrir une zone désertique sans grand intérêt car le terme « Vallée de la Mort » impose de suite une vision assez restrictive de la chose. Mais bien plus qu’un simple désert, la « Death Valley », plus grand parc national des Etats-Unis, se révèle d’une étonnante et fascinante diversité. Vallées lunaires et cratères brûlés par le soleil, lacs salés, montagnes abruptes, cactus et dunes de sable, collines avec contrastes et camaïeux de couleurs, ce « no man’s land » où on enregistre les températures les plus élevées des USA ne laisse pas indifférent. L’appareil photo est au taquet tant il y a de curiosités et de paysages inattendus à immortaliser. Pas le temps de s’ennuyer, d’étape en étape, on découvre de nouvelles sources d’inspirations photographiques et on est agréablement surpris par la belle luminosité, les contrastes de couleurs et la profondeur de certains reliefs.

Je n’ose imaginer à quel point il est peut être pénible de visiter la « Death Valley » en plein été tant il était agréable de le faire en plein mois de décembre sous 25° alors que quelques heures avant à Beatty, situé à seulement 30 min de là, nous avions l’écharpe, le manteau et le bonnet sur la tête pour endurer des températures proches de 0°.

Au-delà des paysages époustouflants, il règne une atmosphère très particulière dans cette région du monde atypique où l’on se sent à la fois seul au monde et dans une autre galaxie. En voyant les collines de « Zabriskie Point », je me suis immédiatement dit : « tiens, ils ont dû tourner « Seul sur Mars » ici, tant le paysage qui s’offre à nous est lunaire voire marsien ! ». On se sent transporté vers de nouveaux horizons encore méconnus. Le plus surprenant est de passer de paysage en paysage en étant à chaque fois transporté dans un univers bien distinct en seulement quelques minutes de voiture : lac salé de « Badwater », vision lunaire de « Zabriskie Point », vue panoramique sur la vallée à « Dante », immenses dunes de sable à « Mesquite Flat Sand Dunes », arche naturelle à « Natural Bridge », « Artist’s Palette » qui offre une peinture saisissante.

Le tout agrémenté d’une tempête de sable, de rafales de vent d’une puissance incroyable, de mini-tornades, d’expositions solaires optimales et parfois de bans de nuages qui viennent encore modifier la perception des lieux. Avant de vous lancer dans ce périple, faîtes le plein d’essence car vous allez vite enquiller les kilomètres et à la sortie de la Death Valley en direction de L.A. il faut laisser filer les kilomètres avant de croiser âmes qui vivent et surtout de voir une station-service.

Pour en savoir plus :
http://www.roadtrippin.fr/californie/death-valley/death-valley.php
http://www.routard.com/contenu-dossier/cid130364-les-plus-belles-routes-du-monde.html?page=3
https://www.nps.gov/deva/index.htm

img_2912b img_2933b img_2969b img_2934b img_2943b

fotor_148191751166719 fotor_148191763835689 fotor_14819177037075 fotor_148191746088747 fotor_148191774810332 fotor_148191780454141 fotor_148191791075347 fotor_148191808040748 fotor_148191824632962 fotor_148191828628972 fotor_148191847971431 fotor_148194580334679

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

Es-tu un être humain et bon en math ? Attention le 0 ne compte pas ! *