MY TASTY WORLD

Islande : qu’est-ce qu’on mange?

6 juin 2017

Alors, soyons clair, on ne se rend pas en Islande pour faire un séjour culinaire mais il y a quand même possibilité de ravir ses papilles et les estomacs exigeants si vous allez manger dans les bonnes adresses ! Par contre, il faut être prêt à y mettre le prix ! Comme sur toutes les îles, le coût de la vie est très élevé en Islande. Pour manger correctement et varié, il vous faudra dépenser entre 2000 et 4000 couronnes islandaises pour un plat principal soit à peu près entre 18€ et 35€. Beaucoup d’hébergements proposent des cuisines communes ou individuelles, saisissez l’occasion pour vous préparer de bons petits plats « maison », généralement les cuisines sont bien équipées. Dans les Westfjords, on ne trouve pas de supermarchés à chaque coin de fjords donc anticipez en faisant le « plein de courses » dès que vous arrivez dans une grande ville avec au moins… 500 habitants :-). Vous trouverez votre bonheur au Bonus (dont l’emblème est un magnifique cochon rose) ou chez Netto.

Côté resto, voici les bonnes adresses testées et approuvées à des prix raisonnables :

  • Country Hotel Heydalur à Isafjördur : du charme, de la chaleur et des bons petits plats !
    L’une de nos meilleures adresses pendant notre trip dans les fjords de l’ouest ! Idéalement perdu au milieu de nulle part, des chambres très jolies et parfaitement équipées, un espace restauration très accueillant et une carte excellente. La soupe de poissons est divine. La truite avec son chutney de mangues aussi. Très bons desserts. Le petit-déj est très varié et délicieux. Et le must : un super hot spot en pleine nature caché ! Accueil au top et service en français !
  • The Settlement Center Restaurant à Borgarnes : parfait pour un déjeuner équilibré à prix très doux !
    Ce restaurant accolé à un musée est parfait pour manger équilibré et à volonté grâce au buffet déjeuner « wellness végétarien » à 2200 couronnes  islandaises qui comprend de la soupe (délicieuse), un assortiment de salades, des fruits et un pain excellent ! N’hésitez pas, courez-y ! Ce genre d’adresses est rare en Islande !
  • Husid à Isafjördur : un pub accueillant avec de très bons burgers et une soupe de poissons d’inspiration « thaï » excellente !
    Cet endroit est parfait pour faire une halte au chaud pendant le déjeuner. Carte courte mais variée. Service efficace et souriant. Prix tout à fait corrects pour l’Islande. Soupe de poissons délicieuse. Assiette burger bien garnie. En plus, le cadre est très chaleureux.
  • A l’aéroport de Keflavik : rendez-vous chez Joe & The Juice qui propose de très bons jus de fruits et légumes frais faits minute et le traditionnel sandwich islandais. D’ailleurs, si vous avez envie de tester ce sandwich typique d’Islande sachez que le premier bas à jus islandais a ouvert ses portes il y a quelques semaines en plein coeur du Sentier à Paris, Lemon in Parishttps://www.doitinparis.com/fr/sortir-paris/bar-restos/lemon-in-paris-bar-a-jus-21967
 Parmi les spécialités, à goûter absolument, je vous recommande :
Le skyr, sorte de fromage blanc très épais, à déguster nature, aromatisé aux fruits ou avec du sucre. Celui à la myrtille vaut le coup de cuillère.
– Les oeufs de Guillemothttps://www.cyummy.fr/oeufs-de-guillemot/
– La truite : elle est bien plus savoureuse qu’en France.
– Et bien sûr, la soupe de poissons qui, à coup sûr, sera parfumée, goûteuse et avec de beaux morceaux de poissons et de crevettes. Servie avec du pain et du beurre, elle saura vous rassasier et vous faire oublier les soupes de poissons souvent « corsées » que l’on vous propose généralement en France. Chaque adresse propose son interprétation de la « seafood soup » donc n’hésitez pas à en abuser !
Ci-dessous, pour les plus téméraires, les incontournables d’une cuisine robuste et forte en émotions gustatives :
Súrsaðir hrútspungar : testicules de mouton bouillis, pressés en bloc et conservés dans du petit-lait acide ! C’est spongieux et piquant.
Hangikjöt : jambon fumé d’agneau à l’arrière-goût de cendre froide. Il peut être fumé au bois de bouleau ou… aux crottes de mouton séchées utilisées comme combustible.
Svið : demi-tête de mouton bouillie.
Blóðmör : boudin de mouton.
Livrapylsa : saucisse de foie de mouton.
Hákarl : aileron de requin du Groenland faisandé pendant plusieurs mois dans le sol afin que l’urée contenue dans les chairs perde sa toxicité.
Harðfiskur (poisson séché), à manger avec du beurre.
Kaviar : non pas du caviar, mais des œufs de poisson (morue ou lieu noir).
Hjónabandssæla : gâteau à la rhubarbe.

Côté boissons, si vous voulez prendre l’apéro, soyez prévoyant ! En effet, pas évident de se ravitailler en bières et alcools forts en Islande. Comme dans d’autres pays scandinaves, la vente d’alcool est un monopole d’État. Seule la bière légère est vendue en supermarché ; au-delà de 2,25 ° et pour le vin ou les autres alcools, vous devrez vous rendre dans l’un des magasins d’État Vínbúðin. Leurs horaires varient beaucoup selon les endroits, mais tous sont fermés le dimanche. Dans les plus petites villes, ils n’ouvrent souvent que l’après-midi, voire seulement 1h ou 2h en fin de journée. Ne manquez pas de goûter à la spécialité locale à 37,5 ° d’alcool : le brennivín, un alcool de pomme de terre ou de grain parfumé au carvi, au cumin et à l’angélique, qui se boit glacé. Pour info, il se marie à merveille avec le jus de cranberries.

 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

Es-tu un être humain et bon en math ? Attention le 0 ne compte pas ! *