MY TASTY WORLD

Las Vegas, la belle délurée !

17 décembre 2016

Exubérante, fascinante, décadente, effervescente, insolente, Las Vegas est l’illustration parfaite de la démesure où tout et son contraire se côtoient au quotidien. Pas franchement emballée au départ à l’idée de faire escale à Vegas pour rejoindre le Grand Canyon, j’ai finalement été séduite par cette ville unique en son genre qu’il faut impérativement découvrir de nuit. A 17h, celle-ci commence à tomber et la magie opère !

fotor_148171367353734

La ville brille de mille feux, la musique bat son plein, les Sosies d’Elvis, de Michaël ou de Johnny (Depp) sont de sortie, les rabatteurs pour les clubs de strip-tease sont sur le qui-vive… la nuit ne fait que commencer!

Amateurs de calme, de normalité et de balades tranquilles, vous allez certainement, aux premiers abords, être sur la réserve mais, très vite, une énergie folle vous envahie et vous vous laissez porter jusqu’à éprouver un certain plaisir à arpenter le Strip, artère principale de Vegas avec les célèbres hôtels-casinos Flamingo, MGM, Caesars Palace, Bellagio,…

fotor_14817132653569

Au bout de quelques minutes, vous ne saurez plus où donner de la tête et surtout où fixer votre regard. C’est l’effervescence la plus totale! Des écrans démesurément géants, des spots lumineux qui clignotent dans tous les sens, des jeunes femmes en costume de cabaret, des artistes de rue et des gens très bizarres aussi ! Vegas n’est comparable à aucune autre et assez rapidement on appréhende mieux l’expression « ce qui se passe à Vegas reste à Vegas » car très vite, on a le sentiment que tout peut y arriver surtout les événements les plus improbables.

fotor_148171353456377Le Strip que certains pourraient voir comme l’incarnation du mal absolu est bordé d’hôtels-casinos de luxe qui rivalisent de gigantisme et assènent à coups d’écrans géants leur tête d’affiche pour se démarquer du voisin. Inutile de préciser qu’y passer ne serait-ce qu’une nuit doit coûter un bras mais j’avoue que cela doit être cool de le faire au moins une fois. Si comme moi, vous ne voulez pas exploser votre budget vacances, tout autour du Strip il y a des motels beaucoup moins huppés mais très abordables (+/- 40€ au Super 8). Surtout évitez d’aller à Vegas le week-end car les prix flambent et sincèrement pas la peine d’y aller en période de rush pour profiter pleinement du bain de foule car même en y allant en pleine semaine en décembre le Strip était bondé et l’ambiance était bien là. Dans votre interminable traversée du Strip, vous aurez l’occasion de faire chauffer la carte bancaire dans l’un des indénombrables shopping centers. Tout est fait et pensé pour que vous n’ayez aucune bonne raison de quitter le Strip !

fotor_148171380748727Côté plaisir gustatif, vous avez l’embarras du choix : de la chaîne de burgers classique au restaurant gastronomique. Après Céline Dion, Britney Spears, Jennifer Lopez, David Copperfield et autres magiciens de renom, les stars de Vegas ce sont les grands chefs : Gordon Ramsay, Tom Colicchio, Joel Robuchon, Chef Nobu, Guy Savoy… Véritables rock stars des fourneaux, vous pourrez voir certains de leurs visages affichés sur écran géant. Bien sûr, dîner dans l’un de leurs restaurants vous demandera un budget conséquent. Si vous ne voulez pas manger un énième burger ou casser votre tirelire, vous aurez peu de choix à disposition et surtout peu de bonnes adresses. Je vous recommande le Buddy’s situé dans la galerie commerçante de l’hôtel Venetian qui propose une bonne cuisine italienne dans un joli cadre avec ambiance musicale.

fotor_14817138652661Après le dîner, vous aurez tout le temps de vous essayer à la table de poker, de passer vos nerfs sur les machines à sous ou tout simplement de vous prendre au jeu dans l’un des indénombrables casinos que comptent le Strip.

Le clou du spectacle sera peut-être comme pour moi au moment de prendre un mauvais petit- déjeuner dans le casino adjacent à l’hôtel à 7h du mat’ et d’y croiser de nombreux joueurs attablés aux tables de Black Jack certainement depuis plusieurs heures. Et là, impossible de savourer les insipides gaufres congelées en toute quiétude puisque certains joueurs aiment crier haut et fort leur joie d’avoir passé la nuit à essayer de vivre leur rêve américain ! Spectacle des plus déroutants mais tout de même attendrissant.

Mon rêvé américain à moi serait plus vers Newport Beach à LA mais cela fera l’objet d’un autre billet plus tard…

fotor_14817139097341

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

Es-tu un être humain et bon en math ? Attention le 0 ne compte pas ! *